Accueil » Actualité » L’avenir des chipsets VIA pour processeurs Intel

L’avenir des chipsets VIA pour processeurs Intel

On apprend que VIA serait en pourparler avec Intel sur le renouvellement des licences autorisant la firme taïwanaise à utiliser les technologies de bus processeur Intel. On comprend que sans cet accord, VIA ne peut tout simplement pas fabriquer des chipsets pour processeur Intel. Le dernier contrat remonte à 2003 et prend fin en avril 2007. S’il n’est pas renouvelé, VIA ne pourra plus produire de nouveau chipset utilisant ce bus et ne pourra vendre les chipsets déjà en stock que jusqu’en avril 2008. VIA devra donc négocier son avenir sur le marché des processeurs Intel alors que la firme de Santa Clara devrait bientôt faire appel à son bus 1333 MHz.

Si l’on remet les choses dans leur contexte, on peut voir que la part des chipsets Intel dans le chiffre d’affaires de VIA est relativement mince. Le Taïwanais a fortement réduit ses parts de marché dans ce domaine et ce sont surtout les processeurs VIA qui ont permis à la firme de voir ses revenus augmenter en 2006. Un non-renouvellement par Intel ne devrait donc pas signifier la mort de VIA. Néanmoins, pour le marché des chipsets en général, cela voudrait dire qu’il n’y aurait plus qu’ATI, aujourd’hui AMD, comme alternative aux chipsets Intel. Si le père des Core 2 Duo ne renouvelle pas sa licence à VIA et à AMD (ce que tout le monde prévoit), il restera seul avec NVIDIA sur ce segment. Maintenant qu’ATI appartient à AMD, on pense aussi que la firme de Sunnyvale sera plus agressive sur le marché des chipsets pour Athlon, ce qui fait encore moins les affaires de VIA. Bref, on peut facilement voir qu’à moins d’un renversement de situation, les jours de VIA sur le marché des chipsets sont comptés.