Accueil » Actualité » Le 1er routeur 802.11ad ne sera pas donné

Le 1er routeur 802.11ad ne sera pas donné

Image 1 : Le 1er routeur 802.11ad ne sera pas donnéTP-Link Talon AD7200Selon DigiTimes, le routeur Talon AD7200 de TP-Link qui fut présenté au CES 2016 et qui est le premier routeur Wi-Fi ad, sera commercialisé durant le premier semestre de cette année à un prix dépassant les 300 $ (275,43 €). Selon le Peraso Technologies, le fournisseur du chipset utilisé dans le routeur, D-Link et d’autres concurrents de TP-Link devraient aussi sortir leurs routeurs 802.11ad durant le premier semestre 2016.

Pour rappel, le Wi-Fi ad, aussi connu sous le nom de de WiGig, utilise une très haute fréquence de 60 GHz qui offre des débits importants (cf. « WiGig, le WiFi a 7 Gigabit/s »). Le problème est que cette fréquence a une très faible portée, ce qui limite le WiGig a la connexion sans fil de terminaux dans un bureau ou un salon (cf. « Deux écrans 4K sur WiGig sont maintenant possibles »), par exemple. La technologie est aussi utilisée pour connecter des machines à Internet en offrant un débit plus rapide lorsque l’ordinateur est proche du routeur qui passe à un réseau Wi-Fi ac lorsque la machine est hors de portée du 802.11ad. Acer a aussi profité du CES pour présenter son premier ordinateur portable 802.11ad. La technologie reste pour l’instant réservée aux personnes qui aiment tester les dernières technologies et qui sont prêtes à y mettre les moyens. On imagine que le standard se démocratisera en 2017 avec la multiplication des routeurs, des terminaux et les baisses de prix qui vont avec.