Accueil » Actualité » Le 7 nm FinFET dès 2018 chez Globalfoundries, et le 10 nm d’Intel reste incertain

Le 7 nm FinFET dès 2018 chez Globalfoundries, et le 10 nm d’Intel reste incertain

Globalfoundries frappe fort aujourd’hui en annonçant que les premiers designs en 7 nm débarqueront en 2017 pour une production en 2018, ce qui implique une commercialisation en 2019. La guerre des fondeurs fait rage.

Image 1 : Le 7 nm FinFET dès 2018 chez Globalfoundries, et le 10 nm d'Intel reste incertainLa Fab 8 de GlobalfoundriesGlobalfoundries annonce que ses clients pourront commencer à soumettre les designs de puces avec des transistors 3D en 7 nm durant le deuxième semestre 2017, pour une production qui commencera officiellement à partir du début 2018. Lisa Su, PDG d’AMD, a déjà annoncé tirer parti de cette nouvelle technologie, laissant penser que les processeurs de la firme resteront principalement gravés chez Globalfoundries pendant longtemps.

Se rapprocher d’Intel

Le 7 nm arrivera dans l’usine Fab 8 située à New York. Le fondeur annonce qu’il procèdera à des investissements de plusieurs milliards de dollars pour préparer l’arrivée de cette nouvelle finesse de gravure. L’annonce de Globalfoundries est symbolique. Ses premières puces en 7 nm pourraient être commercialisés dès la fin 2018, voire le début 2019, alors que le sort du 10 nm est toujours incertain chez Intel. On doute fortement que les usines de Santa Clara soient devancées, mais le rachat des usines d’IBM porte ses fruits, au grand bonheur d’une concurrence toujours plus acharnée.