Accueil » Dossier » Le Bluetooth, une technologie méconnue » Page 3

Le Bluetooth, une technologie méconnue

1 : Le Bluetooth, un peu d'histoire 2 : Petite introduction 4 : Mais comment ça marche ? 5 : Trois modes de transfert 6 : La pile Bluetooth et les stacks 7 : La sécurité et le jumelage 8 : Le Bluetooth et les Profiles 9 : Les Profiles audio 10 : Conclusion, le futur

Les normes et les Classe

Généralement, un appareil Bluetooth est caractérisé par deux informations : sa version de la norme et sa Classe.

Compatibilité dans tous les sens pour la norme

Mettons les choses au point : un appareil Bluetooth 2.1 + EDR (dernière version de la norme) est compatible avec un autre appareil en version 1.0b (la première utilisée commercialement). Bien évidemment, on ne tirera pas parti de certaines avancées apparues dans les dernières versions de la norme, mais ça fonctionne.

Les différentes normes

La version 1.0 du Bluetooth a été très peu utilisée et a été très vite remplacée par la version 1.0b, qui a été la première version proposée commercialement. La seule différence entre les périphériques 1.0 et 1.0b c’est que l’interopérabilité entre marques est meilleure avec la version 1.0b. Les premiers téléphones Bluetooth (comme le T68i) utilisent la norme Bluetooth 1.0b. Ils ne posent aucun problème de compatibilité avec les versions suivantes de la norme.

La version 1.1 du Bluetooth est une mise à jour mineure, qui apporte peu de choses : quelques corrections de bug par rapport à la version 1.0b, la possibilité d’utiliser des canaux non cryptés et l’ajout d’un signal permettant de connaître la puissance de réception.

La version 1.2 apporte une vitesse pratique un peu supérieure et une meilleure résistance aux interférences (en séparant bien les sauts de fréquences).

La version 2.0 est rétrocompatible avec les versions 1.x, et réduit la consommation des périphériques tout en améliorant la fiabilité des transferts (en utilisant une meilleure correction des erreurs).

La version 2.0 + EDR permet une plus grande vitesse pratique, jusqu’à 2,1 mégabits/s (au lieu de 0,7 mégabit/s avec les versions antérieures). Bien évidemment, il faut que les deux appareils qui communiquent soient compatibles EDR. C’est la version la plus courante dans les PC portables et les téléphones.

Enfin, la version 2.1 + EDR améliore certains points, donc le jumelage. Avec cette version, l’appairage est plus simple et plus rapide. De plus, quelques améliorations de sécurité sont présentes, ainsi qu’un mode de connexion « NFC » (Near Feald Contact) qui permet des liaisons à très courte portée.

Les trois Classe

La portée des équipements Bluetooth dépend en grande partie de la puissance en émission. Il existe trois classes de produits Bluetooth, en fonction de la puissance émise.

Les produits de la Classe 1 sont les plus puissants. Ils émettent avec une puissance maximum de 100 milliwatts. La portée effective de ces appareils est d’environ 100 mètres (sans obstacles). Les dongles (adaptateurs pour PC) sont en majorité des périphériques de Classe 1 (parfois Classe 2).

Les produits de la Classe 2 sont les plus courants. La puissance habituelle est d’environ 2,5 milliwatts. La portée est nettement plus courte, environ une dizaine de mètres. La majorité des PDA et des appareils les plus courants utilisent cette classe. Les téléphones récents sont en général aussi des appareils de la Classe 2.

Enfin, la Classe 3 est la moins puissante. La puissance est limitée à 1 milliwatt, et la portée est de quelques mètres au maximum. Les téléphones portables sont en général des appareils de la Classe 3.

Même si le Bluetooth utilise une fréquence proche des fours à micro-ondes, la puissance est tellement faible qu’il n’y a aucun danger réel : un téléphone portable a une puissance moyenne de 2 milliwatts en Bluetooth et un four atteint les 1000 Watts (et libère environ 1 Watt vers l’extérieur).

Sommaire :

  1. Le Bluetooth, un peu d'histoire
  2. Petite introduction
  3. Les normes et les Classe
  4. Mais comment ça marche ?
  5. Trois modes de transfert
  6. La pile Bluetooth et les stacks
  7. La sécurité et le jumelage
  8. Le Bluetooth et les Profiles
  9. Les Profiles audio
  10. Conclusion, le futur