Accueil » Actualité » Le cerveau d’une souris simulé par un BlueGene/L d’IBM

Le cerveau d’une souris simulé par un BlueGene/L d’IBM

Simuler le fonctionnement du cerveau d’une souris : c’est ce que des chercheurs viennent d’essayer de réaliser en s’aidant d’un supercalculateur BlueGene L d’IBM rassemblant pas moins de 4096 processeurs, chacun d’entre eux étant épaulé par 256 Mo de mémoire vive. L’objectif était de simuler les 8 millions de neurones présents dans la moitié du cerveau d’une souris, chacun de ces neurones possédant près de 8 000 synapses (les interconnexions entre deux neurones ou entre un neurone et une autre cellule). Cette architecture est en effet très complexe à simuler en raison justement de ce grand nombre d’interconnexions.

Une simulation corticale à l’échelle d’une souris

A l’heure actuelle les chercheurs ne sont parvenus à simuler qu’un « demi-cerveau » de souris, soit 8 millions de neurones tout de même, chacun doté de 6 300 synapses. La durée de la simulation a duré 10 secondes alors que la vitesse était inférieure à 10 fois le temps réel. En d’autres termes, une seconde seulement a pu être simulée, ce qui a tout de même suffit aux chercheurs pour constater que les neurones tendaient à se regrouper, même si le fait de ne pas disposer de structure physique ressemblant au tissu neuronal est handicapant. La partie logicielle de la simulation va désormais être optimisée afin d’améliorer la vitesse de simulation.

En route vers une vraie intelligence artificielle ?

Au delà du défi technologique que représente cette expérience, c’est surtout les études en cours sur l’intelligence artificielle qui pourraient bien tirer le plus grand profit de ce type de simulation. Mais parvenir à simuler 8 millions de neurones chacun dotés de 8 000 synapses suffit-il vraiment à créer un cerveau de souris ?