Accueil » Actualité » Le chiffre d’affaires d’IBM est historiquement bas

Le chiffre d’affaires d’IBM est historiquement bas

Image 1 : Le chiffre d'affaires d'IBM est historiquement basIBM

IBM vient de publier ses résultats financiers pour son premier trimestre 2014. Son chiffre d’affaires a baissé de 4 % par rapport à la même période l’année dernière pour atteindre 22,5 milliards de dollars (16,3 milliards d’euros). C’est un chiffre symbolique, car c’est environ le même montant qu’il y a quatre ans (cf. « IBM publie de bons résultats pour Q1 »). Les bénéfices en prennent aussi un coup puisqu’ils descendent de 21,4 % pour atteindre 2,4 milliards de dollars (1,74 milliard d’euros).

La crise d’identité d’IBM

La firme passe par une période difficile. Nous savons qu’elle souhaite vendre ses usines de semiconducteurs et que Globalfoundries est le grand favori de la reprise. Les résultats d’aujourd’hui expliquent bien pourquoi IBM veut vendre ses usines. Sa division hardware accuse d’une baisse de 23 % et si la division ne perd pas encore de l’argent, les investissements de la société en recherche et développement continuent de diminuer.

La firme a aussi vu son chiffre d’affaires dans les pays émergeant baisser de 11 %, ce qui est mauvais signe pour son futur à long terme. Elle a aussi vu les revenus issus de ses services aux entreprises baisser de 3 % tandis que sa division logicielle a crû de 2 %. Les yeux se tournent maintenant sur Virginia Rometty qui a pris ses fonctions il y a maintenant trois ans et dont les stratégies semblent manquer de succès.