Accueil » Actualité » Le Cloud peut aussi sauver des vies

Le Cloud peut aussi sauver des vies

Drôle d’aventure pour ce navigateur amateur qui ne doit son salut qu’à son smartphone et aux services de géolocalisation de BING.

Image 1 : Le Cloud peut aussi sauver des viesComme la plupart des grands services « in the Cloud », les services de géolocalisation en ligne comme Bing Maps et Google Maps font partie de notre quotidien et influencent profondément notre usage de la mobilité. Ils comptent pour une grande part dans le succès des Smartphones (la plupart des applications mobiles se contentant en réalité d’agréger des services dans le nuage).

Martin Tirion, spécialiste des interfaces utilisateur chez Microsoft, raconte sur son blog sa dernière mésaventure durant ses vacances en Grèce. Il avait loué un petit bateau à moteur pour faire le tour de quelques îles. Mais suite à la conjonction d’une erreur de navigation, de mauvaises instructions, et d’un matériel défaillant, il s’est retrouvé en panne d’essence en pleine mer. Heureusement, son téléphone captait encore le réseau GSM. Il appelle donc l’agence en lui communiquant ce qu’il pensait être sa position géographique. Des secours sont envoyés sur place, mais 4 heures plus tard ils n’ont encore trouvé aucune trace du navigateur. 

Le bateau dérivant, Martin essaye pour la nième fois d’obtenir une connexion « Data » avec son téléphone. Et là, miracle, son Windows Phone 7 arrive enfin à accrocher une connexion donnée résiduelle en mode GPRS. En utilisant BING et le service de cartographie « in the Cloud » du smartphone, il découvre à sa grande stupéfaction se trouver à une position très éloignée de celle supposée, à quelques 15 km plus au sud. Après un dernier coup de fil à l’agence de location pour préciser sa position, il est enfin localisé et remorqué.