Accueil » Actualité » Le CNES français va aider Google à mettre internet en ballons

Le CNES français va aider Google à mettre internet en ballons

Image 1 : Le CNES français va aider Google à mettre internet en ballons

Le Centre National d’Études Spatiales a décidé de soutenir le projet fou Loon de Google, pour aider à connecter la planète entière à internet. L’alliance peut surprendre mais elle est naturelle : le projet Loon, c’est l’utilisation d’une flotte de ballons stratosphériques équipés d’antennes relais pour créer en contrebas un réseau cellulaire LTE. Or les ballons stratosphériques sont une spécialité du CNES qui les utilise dans ses expériences depuis un demi-siècle.

Le CNES et Google vont donc unir leurs forces et leur savoir faire pour mener à bien ce projet. Les premiers essais ont commencé l’été dernier avec une trentaine de ballons au dessus de la Nouvelle Zélande et se sont bien déroulés, mais la recherche continue. Un des points critiques est la durée de vie des ballons. Gonflée d’hélium, leur enveloppe doit rester étanche le plus longtemps possible malgré les fortes contraintes qu’elle subi : à 18 km d’altitude, le rayonnement UV est intense et les différences de température fortes entre le jour et la nuit qui font varier la pression de l’hélium à l’intérieur.

En outre, Google pilote ses ballons et leur fait changer d’altitude afin de profiter des vents dominants. Pour ce faire, un second ballon interne est plus ou moins rempli d’air (plus lourd que l’hélium), ce qui ajoute au stress sur l’enveloppe. Le CNES est très intéressé par ces ballons de nouvelle génération pour ses futures expériences. Leur capacité à changer d’altitude multiplierait le nombre de mesures réalisables en une seule campagne.