Accueil » Actualité » Le comble de la plainte pour violation de brevet

Le comble de la plainte pour violation de brevet

Un Americain vient de porter plainte contre Nintendo estimant que la DS viole le brevet qu’il a déposé. Or son brevet date d’août 2005 et la DS de novembre 2004.

Un brevet qui n’a rien à voir avec une DS

S’il fallait une preuve de plus que le système gouvernant les brevets déposés aux États-Unis est à réformer, la voici. John R. Martin vient de porter plainte contre Nintendo, estimant que la DS viole son brevet portant sur un appareil de jeu électronique.

La plainte est néanmoins le comble de l’absurde selon notre humble avis. En effet, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-contre, l’appareil en question ressemble plus à Surface de Microsoft qu’une Nintendo DS. De plus, l’appareil dispose d’un mode divertissement et un mode jeu de hasard. Néanmoins, la lecture du brevet révèle que le concepteur a clairement privilégié la deuxième option et que son produit sera parfait dans un hôtel de Las Vegas plutôt que dans les mains d’un enfant jouant à Mario Kart.

Qui a parlé d’argent ?

Non seulement le brevet de M. Martin ne ressemble en rien à une Nintendo DS, mais en plus de cela, sa date est postérieure à la sortie de la console portable de Nintendo. Cette plainte est donc l’exemple type d’un système qui tente d’abuser ceux qui commercialisent un produit à succès en espèrant avoir une part du gâteau à l’aide d’un procès.