Accueil » Comparatif » Le comparatif ultime de 87 pâtes thermiques sur CPU et GPU

Le comparatif ultime de 87 pâtes thermiques sur CPU et GPU

1 : Intro, et sélection des 3 meilleures pâtes thermiques 2 : Pourquoi la pâte thermique ? 3 : Les détails à ne pas négliger 4 : Choisir la pâte thermique adaptée 5 : Bien appliquer la pâte thermique 6 : Protocole : quatre tests différents 8 : Résultats de test sur CPU aircooling 9 : Résultats de test sur GPU aircooling 10 : Viscosité et facilité d'application

Résultats de test sur CPU watercooling

Testées avec un système de refroidissement Corsair H80i monté sur un processeur FX-8350, les pâtes thermiques de notre comparatif présentent déjà une certaine hiérarchie : les produits « métal liquide » sont globalement les plus efficaces, et les pad et adhésifs thermiques sont les produits les moins performants (le Liquid MetalPad de Coolaboratory est un peu à part compte tenu de sa composition).

Notons que les valeurs indiquées ci-dessous correspondent à la différence entre la température ambiante et celle du processeur. En choisissant bien sa pâte thermique, on pourra donc, dans le meilleur des cas, gagner jusqu’à cinq degrés en watercooling.

Image 1 : Le comparatif ultime de 87 pâtes thermiques sur CPU et GPU

Pour faire simple, la Thermal Grizzly Kryonaut est la meilleure pâte thermique « non-métal liquide », alors que les Coolaboratory Liquid Pro et Ultra sont les meilleures toutes catégories confondues. Mention spéciale enfin pour le Liquid MetalPad de Coolaboratory, particulièrement bien placé.

Sommaire :

  1. Intro, et sélection des 3 meilleures pâtes thermiques
  2. Pourquoi la pâte thermique ?
  3. Les détails à ne pas négliger
  4. Choisir la pâte thermique adaptée
  5. Bien appliquer la pâte thermique
  6. Protocole : quatre tests différents
  7. Résultats de test sur CPU watercooling
  8. Résultats de test sur CPU aircooling
  9. Résultats de test sur GPU aircooling
  10. Viscosité et facilité d'application