Accueil » Comparatif » Le comparatif ultime de 87 pâtes thermiques sur CPU et GPU

Le comparatif ultime de 87 pâtes thermiques sur CPU et GPU

1 : Intro, et sélection des 3 meilleures pâtes thermiques 2 : Pourquoi la pâte thermique ? 3 : Les détails à ne pas négliger 4 : Choisir la pâte thermique adaptée 5 : Bien appliquer la pâte thermique 6 : Protocole : quatre tests différents 7 : Résultats de test sur CPU watercooling 8 : Résultats de test sur CPU aircooling 10 : Viscosité et facilité d'application

Résultats de test sur GPU aircooling

Terminons avec les tests sur GPU. comme expliqué précédemment, nous avons écarté les produits « métal liquide » de ce test compte tenu des risques d’appliquer une pâte conductrice électriquement à cet endroit. Deux exceptions toutefois : la Thermal Grizzly Conductonaut, en raison de sa viscosité plus importante que les autres pâtes « métal liquide », qui permet de l’appliquer sur un GPU sans trop de risque, et le Liquid MetalPad de Coolaboratory étant donné sa présentation sous forme de pad qui écarte ici aussi la majorité des risques.

Image 1 : Le comparatif ultime de 87 pâtes thermiques sur CPU et GPU

Près de trente degrés séparent la Conductonaut de l’Akasa TT12-80 ! Quand le GPU reste à des valeurs plus qu’acceptables avec les meilleures pâtes thermiques, il flirte en revanche avec des températures critiques avec les produits les moins efficaces. Les tests sur GPU confirment notre sélection : Conductonaut, Liquid MetalPad et Kryonaut forment ici encore notre tiercé gagnant.

Sommaire :

  1. Intro, et sélection des 3 meilleures pâtes thermiques
  2. Pourquoi la pâte thermique ?
  3. Les détails à ne pas négliger
  4. Choisir la pâte thermique adaptée
  5. Bien appliquer la pâte thermique
  6. Protocole : quatre tests différents
  7. Résultats de test sur CPU watercooling
  8. Résultats de test sur CPU aircooling
  9. Résultats de test sur GPU aircooling
  10. Viscosité et facilité d'application