Accueil » Actualité » Le Core i5-L16G7 Lakefield testé sur Cinebench R20 et Fire Strike

Le Core i5-L16G7 Lakefield testé sur Cinebench R20 et Fire Strike

Malmené par le l’Intel Core i7-8500Y Amber Lake sur la partie CPU.

Déjà aperçu fin janvier, le SoC Intel Core i5-L16G7 Lakefield se rappelle à notre bon souvenir. Il a été soumis à plusieurs tests, notamment Cinebench R20 et Fire Strike. Rappelons que cette puce embarque cinq cœurs : quatre petit cœurs Tremont à faible consommation et un cœur haute performance Sunny Cove. Les produits Lakefield sont les premiers à bénéficier de la technologie Foveros d’Intel.

Notebookcheck a testé le Core i5-L16G7 dans le Samsung Galaxy Book S. La puce a un TDP de seulement 7W, ce qui lui permet d’être refroidie passivement. Théoriquement, elle peut monter à une fréquence maximale de 3 GHz. Dans le cas présent, elle ne dépasse pas 2,4 GHz.

Premier cliché d’une puce Lakefield avec une surface de 82 mm²

Battu sur Cinenbech R20 mais pas sur Fire Strike

Les performances ne sont exceptionnelles, surtout sur la partie CPU. La puce Lakefield se fait notamment dominer par l’i7-8500Y sur Cinebench R20, que ce soit en mono-cœur ou en multicœurs, un processeur Amber Lake munie de 2 cœurs / 4 threads avec un PDT de 5-7W. Le Core i5-L16G7 reprend toutefois l’avantage sur FireStrike. Pour la partie CPU, de toute évidence, le Soc Lakefield souffre de ne pas atteindre sa fréquence maximale de 3 GHz.

Comme prévu, la majeure partie de la charge de travail se répartit entre les cœurs faible consommation Tremont. Le cœur Sunny Cove n’intervient que ponctuellement et dans un laps de temps limité. Forcément, cette stratégie nécessite que le système d’exploitation gère correctement le SoC. Notebookcheck n’exclut pas quelques errements sur ce plan là. Comme le précise le site, l’atout principal de ce processeur Lakefield par rapport aux modèles ARM devrait principalement être sa compatibilité native avec toutes les applications 64 bits.

Image 6 : Le Core i5-L16G7 Lakefield testé sur Cinebench R20 et Fire Strike