Accueil » Actualité » Le créateur de MSBlast.B plaide coupable

Le créateur de MSBlast.B plaide coupable

Jeffrey Lee Parson avait été arrêté par le FBI le 29 août 2003, considéré alors comme principal suspect de la propagation de MSBlast. Il a avoué aujourd'hui être le créateur de la variante B de ce virus, également surnommé "teekids". Il avait modifié le code source de la première variante pour lui injecter une backdoor lui permettant de prendre le contrôle à distance des machines infectées.

Le jugement de ce jeune homme de 19 ans est prévu pour le 12 novembre à Seattle. Il risque entre 18 et 37 mois de prison selon le nombre de machines affectées (48 000 selon les plaignants), ainsi qu'un dédommagement qui pourrait avoisinner quelques millions de dollars, pour avoir intentionnellement créé et utilisé son virus.

Il avait été arrêté seulement deux semaines après la propagation de MSBlast, qui avait infecté, je le rappelle, les centaines de milliers de machines sous Windows sur lesquelles n'a pas été appliqué le patch publié un mois auparavant par Microsoft, laissant donc à MSBlast le loisir d'exploiter la faille DCOM qu'il visait.