Accueil » Actualité » Le fiasco de PS Vita s’annonce

Le fiasco de PS Vita s’annonce

Image 1 : Le fiasco de PS Vita s'annonce

Sony n’aurait vendu que 66 000 PlayStation Vita en France depuis sa commercialisation le 22 février dernier, selon Les Echos. Les chiffres comptabilisent les ventes jusqu’au 18 mars dernier. Comparativement, Sony avait vendu 80 000 PSP en une semaine lors de sa sortie française en 2005 et Nintendo a écoulé 874 000 3DS depuis sa sortie, toujours selon le quotidien.

Des chiffres décevants

Si l’on prend les résultats hebdomadaires français de la semaine du 11 mars, la PS Vita s’est vendue à environ 5 000 unités par semaine, contre 7 000 pour la 3DS. Depuis le début de l’année 2012, il s’est écoulé 1,1 million de PS Vita dans le monde contre 2,6 millions de 3DS, soit plus de 2 3DS pour une Vita, selon les chiffres de VGChartz.

Sony continue de clamer que tout va bien. Lors de la présentation de ses derniers résultats financiers, Masaru Kato, directeur financier de la société, ne voit « aucun problème ». Pourtant, la tendance à la baisse ne date pas d’aujourd’hui. Selon une étude de Media Create reprise par  Electronista, la firme n’écoulait que 18 000 PS Vita durant la semaine du 9 au 15 janvier au Japon qui est pourtant son marché de prédilection puisqu’il réalise 55 % de ses ventes dans ce pays. Nintendo vendait au même moment plus de 100 000 3DS sur le marché nippon durant la même période. Toujours selon Media Create, les chiffres sont maintenant tombés à 10 000 Vita au Japon durant la semaine du 5 au 11 mars, contre 69 000 3DS. 

Un modèle économique dépassé

L’explication de ce phénomène est complexe, mais le problème est bien réel. En effet, il est possible que le manque de titre à succès ait plombé les ventes de la console portable. L’absence du jeu Monster Hunter au catalogue de la PS Vita a été remarquée au Japon.

Nous pensons néanmoins que la concurrence en provenance des smartphones est le plus grand problème de Sony. Au même moment où ses ventes baissent, Apple devient le premier fabricant de smartphones au pays du soleil levant. Selon une étude d’IDC rapportée par The Mainichi Daily News, Cupertino dispose maintenant de 26,6 % de parts sur ce marché, grâce en partie au succès de l’iPhone 4S.

Pour mémoire, le dernier téléphone utilise la même architecture graphique que la PS Vita à savoir un Imagination SGX543 de PowerVR. La console embarque 4 cores, tout comme le nouvel iPad, contre 2 cores pour le smartphone à la pomme. Évidemment, la console portable à d’autres atouts, mais une des explications à ce phénomène pourrait venir du fait que les différences entre les smartphones et les consoles portables ne sont plus aussi flagrantes et ne permettent plus aux amateurs de justifier un achat de 250 €. Le prix de la 3DS (150 €) joue à son avantage. En d’autres termes, Sony continue de faire appel au même modèle économique d’il y a 7 ans, lors de la sortie de la PSP. Les marchés et les habitudes des consommateurs ont néanmoins beaucoup changé entre temps.