Accueil » Actualité » Le format JPEG ajoute 4 bits et compresse sans perte

Le format JPEG ajoute 4 bits et compresse sans perte

Image 1 : Le format JPEG ajoute 4 bits et compresse sans perte

JPEG est devenu synonyme de photo numérique, tellement ce format est utilisé. Il n’est pas un appareil qui ne propose d’enregistrer ses clichés en JPEG et pourtant, ce format est techniquement mauvais. Formalisé en 1992, il utilise une méthode de compression assez fortement destructive, est limité à une taille d’image de 65 535 x 65 535 pixels et encode les couleurs sur seulement 8 bits. En pratique, ce charabia technique se traduit par des artefacts de compression marqués dans les aplats de couleurs et peu de latitude pour retoucher les images.

Face à ces problèmes évidents, de nombreuses alternatives ont été proposées (par exemple le jpeg2000) et toutes ont échoué à remplacer le jpeg comme standard. Heureusement, l’indéboulonnable jpg a continué à évoluer au fil des années et pour 2014, le standard passe en version 9 et reçoit deux améliorations majeures :

  • la possibilité d’utiliser une méthode de compression sans pertes, qui reste compatible avec les moteurs de compression matériels existants
  • la possibilité d’encoder chaque couleur sur 12 bits

Ces améliorations sont dès aujourd’hui intégrées dans la bibliothèque open source libjpeg. Il ne reste plus qu’à attendre les premiers appareils photos ou logiciels qui en tireront parti.