Accueil » Actualité » Le français moyen surfe à 6,6 Mbit/s

Le français moyen surfe à 6,6 Mbit/s

Image 1 : Le français moyen surfe à 6,6 Mbit/s

Akamai, l’un des piliers invisibles de l’Internet, qui se charge de distribuer dans l’ombre le contenu de clients aussi prestigieux qu’Apple, Microsoft ou Yahoo!, a publié ce mois-ci son traditionnel État des lieux de l’Internet pour le quatrième trimestre 2013. Parmi les nombreux enseignements que l’on peut tirer de cette manne de statistiques, on apprend que l’internaute français surfe en moyenne à 6,6 Mbit/s.

Voilà qui remet les promesses des opérateurs à leur place et qui permet de relativiser les sirènes actuelles du très haut débit, par fibre ou 4G. Avec 6,6 Mbit/s en moyenne, la France se classe au 35e rang mondial et dans les derniers rangs européens – une place dont personne ne pourra se réjouir. Il y a tout de même du mieux : notre vitesse s’est accélérée de 35 % en un an. Nous sommes aussi, logiquement, un des pays où le nombre de connexions vraiment lentes est le plus élevé : 31 % des connexions observées par Akamai l’ont été à moins de 4 Mbit/s. Seulement 10 % des connexions étaient à plus de 10 Mbit/s, mais ce chiffre a plus que doublé en un an, un signe encourageant du développement des accès à très haut débit. Messieurs les opérateurs, à bon entendeur…