Accueil » Actualité » Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine » Page 11

Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

1 : GeForce GTX 1080 8 Go : architecture du GP104 2 : Démontage de la GTX 1080 Founders Edition 3 : Simultaneous Multi-Projection et Async Compute 4 : Display Pipeline et SLI 5 : Méthode de test 6 : Résultats : Ashes, Battlefield et GTAV 7 : Résultats : Hitman, CARS et Rise of the Tomb Raider 8 : Résultats : The Division et The Witcher 3 9 : Résultats : applications professionnelles 10 : Résultats : consommation 12 : Conclusion

Résultats : température et bruit

Durant la conférence de presse, NVIDIA a expliqué que la carte était refroidie avec un système à air et qu’elle ne dépassait pas les 65 degrés. Les résultats en situation réelle d’utilisation sont différents. Après trois minutes, la GeForce GTX 1080 atteint son objectif thermique et se maintient entre 83 et 84 degrés. On atteint même 85 degrés en condition de stress.

Image 1 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

La nouvelle carte graphique maintient sa température en abaissant la fréquence du GPU. Durant une simulation de jeu, la fréquence descend jusqu’à la fréquence par défaut, annulant tout overclocking. C’est encore pire en condition de stress puisque la fréquence descend en dessous des 1607 MHz.

Image 2 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

La conclusion est que le système de refroidissement est efficace, mais les contraintes de la carte signifient qu’un overclocking est complètement inutile durant les charges de travail soutenu et complexe.

Mesure infrarouge au repos

La partie la plus chaude de la carte est l’emplacement des deux MOSFET de régulateur de tension, mais la température ne dépasse pas les 38 °C. Le reste de la carte est à 35 °C.

Image 3 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

Mesure infrarouge durant un jeu

L’emplacement juste en dessous du GPU est deux à trois degrés plus bas que la mesure rapportée par le thermomètre à l’intérieur de la puce. Si la solution de refroidissement était un peu meilleure, la limite thermique ne serait pas un si grand problème. Les passionnés auront donc intérêt à essayer des solutions personnalisées.

Image 4 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

Mesure en situation de stress

Il est intéressant de souligner que même en stress, les convertisseurs de tensions ne jouent pas vraiment un grand rôle dans les performances thermiques de la carte. La grosse source de température reste le GPU et l’emplacement sous le GPU, les deux ayant maintenant la même température. Cette chaleur s’étend d’ailleurs sur le reste de la carte pour arriver sur la mémoire qui atteint sa limite thermique sans la dépasser. 

Image 5 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

En pratique, très peu de personnes lancent des calculs extrêmement intensifs prolongés, ce qui signifie que la température ne sera pas un problème.

Ventilateur et bruit

Image 6 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

Comme d’habitude, nous avons réalisé notre mesure dans notre chambre sonore en utilisant notre propre système silencieux. Nous avons ainsi mesuré un bruit minimum de 22 dB(A).

Image 7 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

Configuration de test
Microphone
NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration, Low Cut at 50 Hz)
Amplificateur
Steinberg UR12 (avec Phantom Power pour le microphone)
System Hardware– Intel Core i7-5930K @ 4,2 GHz, Watercooling
– Crucial Ballistix Sport, 4x 4 Go DDR4-2400
– MSI X99S XPower AC
– 1x Crucial MX200, 500-GB SSD (systèmes)
– 1x Corsair Force LS, 960-GB SSD (Applications, données)
– Be Quiet! Dark Power Pro, 850W
Watercooling
– Alphacool VPP655 Pump (sous-alimentée)
– Alphacool NexXxos CPU Cooler
– Phobya Balancer
– Alphacool 24-cm Radiator
– 2x 12-cm Noiseblocker eLoop Fan @400 RPM
LogicielSmaart v.7
Chambre de test
Chambre personnalisée, 3.5 x 1.8 x 2.2 m (LxPxH)
Position de la mesure
Perpendiculaire au centre de la source, placé à 50 cm
Données mesurées
– Niveau du bruit en dB(A) (Lent), Analysateur de fréquences en temps-réel (RTA)
– Spectre du bruit généré

Observons maintenant la nouvelle carte graphique lorsque l’on joue en boucle et après qu’elle ait atteint sa température maximale : à 41,6 dB(A), la GTX 1080 s’en sort bien, surtout si on la compare à la GeForce GTX 980 personnalisée. C’est aussi 2 dB(A) de moins que la GTX 980 de référence.

Image 8 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

En situation de stress, la carte tourne à 46,8 dB(A), soit 3,2 dB(a) de moins que sur la GTX 980.

Image 9 : Le grand test de la GeForce GTX 1080 : la nouvelle reine

Le bruit du ventilateur est agréable. On n’entend presque jamais le bruit du moteur et il est nettement plus tolérable que celui des ventilateurs bon marché des design de référence d’AMD. En d’autres termes, la solution de refroidissement de la GTX 1080 est plutôt bonne. Les performances de la carte souffrent lorsque l’on atteint la limite thermique et nous attendons avec impatience les solutions des partenaires qui devraient être plus silencieuses ou plus efficaces.

Sommaire :

  1. GeForce GTX 1080 8 Go : architecture du GP104
  2. Démontage de la GTX 1080 Founders Edition
  3. Simultaneous Multi-Projection et Async Compute
  4. Display Pipeline et SLI
  5. Méthode de test
  6. Résultats : Ashes, Battlefield et GTAV
  7. Résultats : Hitman, CARS et Rise of the Tomb Raider
  8. Résultats : The Division et The Witcher 3
  9. Résultats : applications professionnelles
  10. Résultats : consommation
  11. Résultats : température et bruit
  12. Conclusion