Accueil » Actualité » Le graphène ne remplacera pas le silicium (IBM)

Le graphène ne remplacera pas le silicium (IBM)

Image 1 : Le graphène ne remplacera pas le silicium (IBM)

IBM est à la pointe de la recherche en électronique et a fait l’éloge à plusieurs reprises des transistors en graphène. Big Blue tempère aujourd’hui son propre enthousiasme en estimant que le graphène ne pourra pas remplacer totalement le silicium dans nos puces.

Le problème, tel que souligné par Yu-Ming Lin employé de IBM Research – Nanometer Scale Science and Technology, est que les transistors en graphène ont un faible ratio On/Off. Le ratio On/Off est le rapport entre le courant traversant le transistor lorsqu’il est en position On et lorsqu’il est en position Off. Si ce rapport est trop faible, il devient difficile de savoir si le transistor est en état On ou Off.

Les transistors en graphène conservent néanmoins de très grands avantages : ils peuvent être théoriquement beaucoup mieux miniaturisés, et atteignent des fréquences de fonctionnement bien supérieures à taille identique que leurs homologues en silicium. Yu-Ming Lin estime donc qu’ils pourront être complémentaires du silicium à l’avenir, dans des circuits ne nécessitant pas un ratio on/off très élevé.