Accueil » Actualité » Le MacBook Air 2013 totalement compatible Windows 8

Le MacBook Air 2013 totalement compatible Windows 8

Les partitions

Le problème des partitions est simple : l’émulation MBR ne permet de créer que 4 partitions. Comme les Macs ont une partition EFI, une partition de restauration et une partition pour Mac OS X, la dernière est automatiquement pour Windows. EN mode EFI, on passe en GPT, où la limite n’est pas présente et où il est donc possible de crérer plus de partitions.

Le nouveau MacBook Air d’Apple, dans sa version 2013, a une particularité pour les amateurs de Windows : il est totalement compatible avec Windows 8 et le démarrage en EFI. Sur les modèles précédents, Apple — avec Boot Camp — émule un BIOS et toutes ses limites, alors que le nouveau modèle d »marre directement en EFI.

2012 vs. 2013

Nous avons effectué un test simple : installer Windows 8 sur un MacBook Air 2012 et un modèle 2013. Sur le modèle 2012, Boot Camp installe une émulation de BIOS — tous les Mac sont équipés d’un EFI depuis 2006 — ainsi qu’un faux MBR sur le SSD. Conséquence directe, il est impossible de faire plus de 2 partitions dans la pratique (alors que GPT le permet) et le démarrage est assez lent, malgré un SSD. On voit très bien que Windows 8 est en mode « BIOS » au démarrage : un écran noir avec un curseur clignotant apparaît au lancement.

Image 1 : Le MacBook Air 2013 totalement compatible Windows 8Impossible…Sur ce modèle 2012, l’installation en mode EFI n’est pas possible simplement. Si vous avez lancé Boot Camp, l’émulation BIOS/MBR empêche l’installation (comme le montre notre photo) et même avec les différents tutoriaux disponibles sur Internet — qui nécessitent de totalement effacer le disque dur —, il y a des soucis. Sur le modèle 2012, la partie audio et la partie graphique (Intel HD 4000) ne fonctionnent tout simplement pas en mode EFI.

Avec le modèle 2013, pas de soucis : la machine permet le démarrage en EFI sans passer par Boot Camp (et donc l’émulation MBR) et tous les composants sont reconnus. On y gagne sur plusieurs points : il est possible d’installer Windows sur un volume de plus de 2,2 To (en Thunderbolt par exemple), il est possible de créer plus de deux partitions et le démarrage est plus rapide, certaines vérifications effectuées au démarrage en mode BIOS n’étant pas effectuées en mode EFI.

En chiffre ? Notre modèle 2012 démarre Windows 8 en 38 secondes au total alors que le modèle 2013 se contente de 13 secondes.

13 secondes pour Windows 8