Accueil » Actualité » Le marché de la DRAM est misérable

Le marché de la DRAM est misérable

« Misérable » est le terme employé par iSuppli pour caractériser la baisse dramatique qu’a subi le marché de la DRAM au cours du dernier trimestre 2007.

L’apogée

Ces chiffres viennent donc conclure une année 2007 très difficile pour les fabricants de mémoire. Un surplus des stocks a entrainé un certain désordre et une baisse des prix et des ventes.

40 % de baisse

Parmi les plus touchés, le numéro 1, Samsung, qui voit son chiffre d’affaires régresser de plus d’un milliard de dollars (-36 %). Le chiffre d’affaires combiné des dix premiers fabricants a reculé de près de 40 %. Hynix (le second acteur du marché) perd 41 % et Elpida (le troisième acteur) affiche -31 %. Qimonda accuse la plus forte baisse (-50 %) et recule à la quatrième place. Micron, cinquième, est le moins touché avec une baisse de « seulement » 28 %.

On notera que sur l’ensemble du marché de la DRAM, seules deux compagnies ont vu leur chiffre d’affaires augmenter d’une année sur l’autre : Etron (+8 %) et Elite (+40 %). Par contre, toutes les sociétés ont vu leurs revenus baisser d’un trimestre à l’autre.

Il est difficile d’imaginer que le marché des semi-conducteurs, forcément touché par la crise de la DRAM, puisse croître de 7,7 % comme le pense la SIA (cf. « Les semi-conducteurs égalent $255,6 milliards en 2007 »). Il est vrai que certains fabricants devraient se retirer du marché et d’autres devraient réduire leur production ce qui devrait rééquilibrer les marchés. Néanmoins, il est encore difficile de dire quand tout rentrera dans l’ordre. En attendant, ce sont les consommateurs qui profitent de la baisse des prix.