Accueil » Actualité » Le marché du PC continue son déclin

Le marché du PC continue son déclin

Image 1 : Le marché du PC continue son déclin

IDC vient de publier son rapport affirmant que les livraisons de PC durant le dernier trimestre 2015 ont totalisé 71,9 millions d’unités, ce qui représente une baisse de 10,6 % comparativement à la même époque l’année dernière. C’est la plus grosse baisse d’une année sur l’autre jamais enregistrée. C’est aussi la première fois depuis 2008 que l’industrie livre moins de 300 millions d’unités dans l’année, puisque le total est à 276 millions d’unités, selon IDC. Selon les explications des analystes, les consommateurs renouvelleraient leurs machines moins souvent et les PC souffrent toujours de la concurrence des smartphones et tablettes. Ils mentionnent aussi les difficultés économiques en Europe ou en Asie et la mise à mort de Windows XP en 2014 (cf. « La fin d’une époque »). Malgré le succès de Windows 10, l’ancien système d’exploitation laisse un vide que Microsoft a parfois du mal à remplir.

Lenovo reste le premier fabricant de PC avec 21,4 % de parts de marché durant le dernier trimestre 2015 et 20,7 % sur 2015. Il est suivi de près par HP (19,9 % et 19,4 %), mais son déclin rapide et continu signifie qu’il ne devrait pas rattraper son rival. En effet, même si tous les fabricants ont connu des baisses de livraisons, à part Apple, celles de HP restent parmi les plus importantes de l’industrie. Dell se maintient à la troisième place (14,1 % de parts pour le quatrième trimestre et pour l’année 2015). Apple occupe quant à lui la quatrième place au cours du trimestre précédent avec 7,9 %, ce qui le place ex aequo avec Asus. Sur l’année, il est aussi à la quatrième place avec 7,5 % de parts de marché. On rappelle que la firme n’avait pas l’habitude de faire partie du tableau il y a quelques années, lorsque l’on parlait des ventes mondiales. La baisse systémique des livraisons de PC durant tous ces trimestres lui a donc été particulièrement favorable puisqu’il a réussi à croître pendant que les autres s’effondrent.