Accueil » Actualité » Le mariage d’Orange et Bouygues n’aura pas lieu

Le mariage d’Orange et Bouygues n’aura pas lieu

Il n’aura pas fallu attendre dimanche : les deux groupes Orange et Bouygues ont annoncé qu’ils mettaient fin à leurs discussions. Le marché télécom français restera donc à quatre opérateurs.

Image 1 : Le mariage d'Orange et Bouygues n'aura pas lieu

Trois mois de négociations officielles n’auront donc pas suffi à aplanir tous les obstacles. Ni Orange, ni Bouygues ne donnent la raison exacte de l’échec, mais le second livre quelques indices. Le groupe Bouygues cite ainsi les quatre points les plus importants à ses yeux : 1) l’intérêt des employés de Bouygues Telecom, 2) le montant de la participation de Bouygues au capital d’Orange, 3) les risques d’annulation du mariage et 4) la valorisation de Bouygues Telecom.

L’un de ses éléments, ou les quatre ont donc fait capoter l’affaire. On notera qu’il n’est pas fait mention du partage des actifs de Bouygues Telecom entre les trois opérateurs restants.

La consolidation durablement exclue

L’échec de rachat signifie une chose : la consolidation du marché des télécoms en France n’aura pas lieu. L’opération avec Orange était celle de la dernière chance, alors que Bouygues avait déjà échoué à racheter SFR, puis à se vendre à Free. Les prochains mois verront donc Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free continuer à batailler sur le prix des forfaits et surtout sur le déploiement de leurs réseaux. Et sur ce dernier point, SFR et Free vont devoir faire de gros efforts.

P.S. Non, ce n’est pas un poisson d’avril.