Accueil » Actualité » Le Minitel n’est pas encore mort… sur Internet

Le Minitel n’est pas encore mort… sur Internet

Image 1 : Le Minitel n'est pas encore mort... sur Internet

Amusant : malgré la fermeture des serveurs et les annonces en grande pompe, le Minitel n’est pas encore réellement mort. Si l’accès est impossible depuis un terminal dédié (l’appareil que nous avons démonté récemment), beaucoup de services sont toujours accessibles via un émulateur de Minitel sur un ordinateur connecté à Internet.

Une société fait de la résistance

En plus du 3618 — permettant de dialoguer entre deux appareils — qui reste actif, la plupart des services continue à fonctionner, comme l’indique Orange dans une FAQ. Les « quelques mois » sont en fait exactement quatre, même si Orange ne communique pas sur ce point.

Sur internet, la plupart des services accessibles via l’émulateur Minitel restent consultables durant quelques mois au-delà du 30 juin 2012.

La raison ? Une plainte de la société GIBMédia, qui a eu gain de cause le 26 juin 2012. Cette société propose en fait à ses clients des informations diverses et variées qui sont facturées au temps passé devant l’ordinateur (via un émulateur de Minitel) et elle a argué — avec raison — qu’Orange ne proposait pas de solution permettant de rester sur le même type de facturation. Plus exactement, Orange ne propose cette possibilité que depuis quelques semaine (début juin 2012) et la société a donc obtenu que les services actuels restent en ligne quelques mois, le temps de passer sur la nouvelle offre d’Orange, Contact+.

Dans la pratique, les services sont majoritairement inaccessibles et les Minitels (le terminal physique) sont inutilisables, mais de rares services fonctionnent donc encore toujours à travers un ordinateur.