Accueil » Actualité » Le nouveau Snapdragon en 2010

Le nouveau Snapdragon en 2010

Image 1 : Le nouveau Snapdragon en 2010

La partie graphique ? De l’ATi

La partie graphique des Snapdragon est en fait d’origine ATi. En effet, Qualcomm a racheté la division mobile d’ATi il y a quelques années et la société intègre donc les GPU issus de ce rachat dans ses SoC, sous le nom Adreno dans Snapdragon.

Le Snapdragon de Qualcomm est clairement le plus célèbre des processeurs ARM. Cette puce a su se faire une place au soleil dans le monde des smartphones et c’est la première qui a eu l’honneur de la fiche technique des appareils dans les grands magasins, grâce à sa fréquence (1 GHz généralement), un argument de vente pour le grand public.

Et Snapdragon va évoluer. La version classique (QSD8650) est gravée en 65 nm, décode le 720p et possède un core (de « classe » Cortex A8). Une version A, gravée en 45 nm, consomme moins et atteint 1,3 GHz. Mais le QDS8672, attendu au quatrième trimestre, va changer beaucoup de choses. Gravée en 45 nm, la puce proposera deux cores cadencés à 1,5 GHz et une nouvelle partie graphique, capable de décoder le 1080p et de sortir l’image sur une sortie HDMI. Point intéressant, les cores ne seront pas synchrones, avec la possibilité de gérer la fréquence (et donc la consommation) pour chaque core, individuellement. En effet, l’absence de programmes multi-thread dans les programmes pour x86 est décriée, mais la situation est bien pire dans le monde ARM.

Reste à voir qui proposera le premier un appareil doté de la nouvelle puce et surtout si elle sera bien exploitée : le TG01, premier smartphone Snapdragon, a laissé un triste souvenir…