Accueil » Actualité » Le P2P et les films ont le vent en poupe…

Le P2P et les films ont le vent en poupe…

Ce sont chaque jour 3 milliards de chansons ou cinq millions de films qui sont échangés via les réseaux P2P, ce qui représente près de 10 millions de gigaoctets. Selon l’étude britannique qui est arrivée à ce résultat, les films, les chansons, les jeux et les logiciels (protégés par droit d’auteur) représentent la plupart des données échangées.

Cette dernière constatation est « confirmée » par la MPAA (Motion Picture Association of America) puisqu’elle a annoncé que le piratage de films via les réseaux P2P est passé devant celui de la musique. La MPAA précise que six des huit plus gros pays liés au piratage de films se trouvent en Europe et que dans le classement mondial des mauvais élèves l’Allemagne se trouve en deuxième position, juste derrière les Etats-Unis.

En France, toujours selon la MPAA, 2.9 millions d’utilisateurs téléchargent 32 millions de films par mois. Elle impute évidemment les baisses de fréquentation des salles ainsi que la baisse des ventes et des locations de vidéos à cette constatation. La MPAA va lancer une campagne de publicité mondiale contre ces pratiques qui sera diffusée dans les cinémas, avec pour but la sensibilisation des utilisateurs.

Quant aux chiffres du P2P, le nombre de plus en plus important d’utilisateurs et l’explosion du haut débit ont favorisé l’expansion du phénomène, puisque les internautes téléchargent deux fois plus de données que l’an passé via les réseaux P2P.

Pour « limiter la casse », certains utilisateurs et analystes jugent que plutôt que sanctionner les utilisateurs de ces réseaux, les majors du disque et du cinéma devraient plutôt chercher à rentabiliser le P2P, à l’instar de Starz!, dédié à la vidéo en Europe.