Accueil » Actualité » Le PowerPC est (vraiment) mort

Le PowerPC est (vraiment) mort

Et les performances ?

Et un PowerPC, ça vaut quoi face à un processeur actuel ? Ca tient la route. Nos confrères d’Anandtech ont comparé un PowerMac G5 de 2005 (deux PowerPC G5 à 2,5 GHz) et un Mac mini 2010 (un Core 2 Duo 2,4 GHz) et les résultats des deux machines dans les tests sont proches (un rien à l’avantage du Mac mini, grâce à la carte graphique). Concrètement, c’était une « machine de guerre » pour l’époque, valant 3 000 $ sans écran. Le Mac mini est un « entrée de gamme » à 800 €.

Image 1 : Le PowerPC est (vraiment) mortLe PowerPC est vraiment mort dans l’informatique grand public. Intégré en 1994 dans les Macintosh d’Apple, le PowerPC a été utilisé jusqu’en 2006 par la société, avant le passage en architecture Intel. Et le support de ces processeurs semble en fin de vie : de plus en plus de programmes ne prennent plus en charge les PowerPC sous Mac OS X.

En effet, Firefox 4.0, Opera 10.70 ou World of Warcraft Cataclysm ne prendront pas en charge les PowerPC sous Mac OS X. Chez Apple même, c’est déjà le cas depuis un certain temps : le dernier système (Mac OS X 10.6) ne prend pas en charge les PowerPC et beaucoup de programmes de la société (comme certains logiciels de la suite iLife) nécessitent un processeur Intel.

Bien évidemment, les PowerPC ne sont pas morts et enterrés dans tous les domaines : le monde de l’embarqué utilise encore beaucoup les puces (produite par Freescale) et les serveurs en font usage aussi, avec la version professionnelle des CPU, les Power. Enfin, les consoles « next gen » (si tant est que cette expression ait un sens en 2010) sont toutes à base de PowerPC : la Wii utilise un PowerPC équivalent au G4, la Xbox 360 un tri-core 64 bits et la PlayStation 3 a un core PowerPC dans son CPU Cell.

Rappelons tout de même que si les Mac sont les machines sous PowerPC les plus courantes, elles ne sont pas les seules. En effet, les anciennes versions de Windows NT (3.51 et 4.0) fonctionnent sur PowerPC et les machines sous Amiga OS 4, sous BeOS ou sous NeXTstep fonctionnent aussi généralement sur PowerPC. Enfin, deux consoles plus anciennes ont aussi utilisé du PowerPC : le GameCube et la Pippin.