Accueil » Actualité » Le prix de la DDR3 s’envole… en attendant la DDR4 ?

Le prix de la DDR3 s’envole… en attendant la DDR4 ?

Image 1 : Le prix de la DDR3 s'envole... en attendant la DDR4 ?Des barrettes de DDR3

Ce n’est pas le moment d’acheter de la mémoire DDR3, qui est au plus haut. Comme le notent nos confrères de Hardware.fr, les puces de 512 Mo (4 gigabits) de DDR3-1600 valent maintenant 4,31 $, soit pratiquement 20 % de plus qu’en avril (3,66 $) et même plus que dans les pires moments de 2013, après un incendie d’usine (la mémoire valait à ce moment 4,27 $).

Plus globalement, la mémoire DDR3 est donc très onéreuse actuellement, et les prix des barrettes (qui contiennent 8 puces de 4 gigabits pour une barrette de 4 Go) sont à l’aune du prix des prix des puces. Les raisons sont multiples, mais on peut en pointer plusieurs. La première, évidente, c’est que les trois grands constructeurs de mémoire RAM (Micron, SK Hynix et Samsung) contrôlent 90 % du marché et que les changements chez ces derniers influent donc rapidement les prix. La seconde, c’est que la demande en mémoire de type LPDDR3 augmente avec les tablettes et les smartphones qui ont besoin de plus en plus de mémoire RAM, alors même que certains ultraportables utilisent aussi ce type de mémoire. Enfin, on peut aussi supposer que les constructeurs commencent à essayer d’ouvrir la voie à la DDR4 : cette dernière arrive cette année, et les constructeurs préfèrent évidemment mettre en avant une mémoire récente (et onéreuse) pour pousser au changement, surtout quand la DDR3 est présente depuis plusieurs années et que les marges fondent…

Dans tous les cas, il faut éviter d’acheter de la mémoire actuellement et espérer que les prix diminueront, même si c’est peu probable d’obtenir des prix aussi bas que dans certaines périodes de 2013.