Accueil » Dossier » Le processeur Cell » Page 6

Le processeur Cell

1 : Introduction 2 : La première révolution RISC 3 : La quête d’un meilleur ILP 4 : L’aveu d’un échec 5 : L’aveu d’un échec (suite) 7 : Le CELL : une vue d’ensemble 8 : Les SPE : la force du Cell 9 : Les SPE : la force du Cell (suite) 10 : Le PPE : le maître d’œuvre 11 : Le PPE : le maître d’œuvre (suite), l'EIB 12 : Conclusion

Les nouveaux enjeux

Pour aboutir à leur architecture, IBM, Sony et Toshiba ont donc cherchés le point commun entre toutes les applications qu’ils souhaitaient accélérer. Dans tous les cas qu’il s’agisse de vidéo, de 3D, de calculs physiques il s’agit d’appliquer un même ensemble d’instructions relativement petit (on parle de kernel) à un très large ensemble de données (un flux). Ce code est très facilement parallélisable car il a peu, pour ne pas dire pas, de dépendances. Autrement dit à l’intérieur d’un kernel le résultat du calcul pour un élément donné ne dépend que de ses entrées et pas du résultat des calculs d’un autre élément du flux. De plus contrairement au code des applications bureautiques, il y a peu de branchement : tous les éléments d’un flux sont traités exactement de la même manière.


Encore une fois ces observations n’ont rien de révolutionnaires : ce sont elles qui sont à la base des DSP qui existent depuis des années. Ces DSP qui ont évolué au fil du temps pour devenir de plus en plus programmables comme le montre l’exemple des GPU initialement intimement lié à un sous ensemble du pipeline graphique (la rastérisation) et aujourd’hui utilisés pour toutes sortes de calculs. Ainsi on parle de plus en plus de GPGPU : General Purpose Computation on GPUs mais malgré les progrès effectués dans ce domaine tant du point de vue hardware (avec des GPU supportant un nombre toujours plus important de ressources : instructions, registres etc) que software (HLSL, Brook…) effectuer des calculs généraux sur un GPU reste compliqué.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. La première révolution RISC
  3. La quête d’un meilleur ILP
  4. L’aveu d’un échec
  5. L’aveu d’un échec (suite)
  6. Les nouveaux enjeux
  7. Le CELL : une vue d’ensemble
  8. Les SPE : la force du Cell
  9. Les SPE : la force du Cell (suite)
  10. Le PPE : le maître d’œuvre
  11. Le PPE : le maître d’œuvre (suite), l'EIB
  12. Conclusion