Accueil » Actualité » Le processeur Snapdragon 810 intègre un antivol

Le processeur Snapdragon 810 intègre un antivol

Image 1 : Le processeur Snapdragon 810 intègre un antivolLe LG G Flex 2, premier smartphone équipé d’un Snapdragon 810.

Il n’est jamais agréable de se faire dérober son smartphone, mais au moins, il est possible d’éviter que cet événement ait des conséquences trop graves. On peut sécuriser ses données via l’utilisation d’un mot de passe et du chiffrement automatique. Mieux, Apple, Google et Microsoft proposent tous des solutions de localisation, verrouillage et effacement à distance. Ces solutions reposent cependant en grande partie sur des briques logicielles qui peuvent être piratées. Le verrouillage d’activation d’iOS, par exemple, est contourné depuis le près d’un an. 

Pour améliorer la sécurité des smartphones, il faudrait donc un verrou plus robuste, codé dans le matériel. C’est justement l’idée de SafeSwitch, une technologie mise au point par Qualcomm qui sera intégrée pour la première fois dans les Snapdragon 810.

Tout comme la technologie équivalente Intel Anti-Theft, SafeSwitch est activé au début de la séquence de démarrage du téléphone afin de résister aux techniques de contournement classiques comme la réinitialisation de l’appareil ou le hacking de l’OS voire du firmware des composants.