Accueil » Actualité » Le projet PLINY ou l’autocomplétion pour les développeurs

Le projet PLINY ou l’autocomplétion pour les développeurs

DARPA/Rice University : Projet Pliny

Les intelligences artificielles n’existent pas encore tout à fait, mais on en voit les embryons. Les claviers de smartphones par exemple, sont devenus « intelligents », capables de prédire les mots que l’on souhaite taper à partir d’un gros dictionnaire de phrases types. L’agence de recherche américaine DARPA – à qui l’on doit en partie internet – a décidé de financer une sorte d’équivalent de ces claviers, pour la programmation.

L’idée est la suivante : un programmeur n’aurait qu’à entrer quelques lignes de code, donnant les grandes lignes du logiciel qu’il souhaite créer, puis l’outil se chargerait de compléter automatiquement les trous pour générer un programme complètement fonctionnel et – cerise sur le gâteau – sécurisé.

Oui, comme vous, nous sommes sceptiques devant une telle ambition, mais pourquoi pas ? Ce projet baptisé PLINY en référence à Pline l’ancien, puiserait son savoir dans une grosse bibliothèque réunissant tout le code open source existant. Le programme y chercherait les bouts de code les plus adaptés au besoin du nouveau programme, les remodelant si nécessaire.

PLINY sera développé par une dizaine de chercheurs de l’Université Rice aux États-Unis pendant 4 ans.