Accueil » Actualité » Le rachat des Radeon par Microsoft semble plus probable

Le rachat des Radeon par Microsoft semble plus probable

Image 1 : Le rachat des Radeon par Microsoft semble plus probableLa Radeon R9 Nano

Fudzilla affirme que ses sources lui ont révélé que Microsoft était en sérieuses négociations avec AMD en vue de racheter une partie de la société. Cela pourrait expliquer pourquoi la firme a créé une filiale Radeon séparée de la maison mère (cf. « Radeon Technologies Group : la nouvelle entité en charge des GPU chez AMD »).

Rachat de la division CPU/APU

Le fait que les rumeurs d’un rachat par Microsoft se multiplient (cf. « Microsoft aurait étudié un possible rachat d’AMD ») laisse penser qu’elles sont probables, même s’il faut prendre ce genre d’information avec beaucoup de recul. Les bruits d’un rachat d’AMD sont courants (cf. « Qualcomm aurait intérêt à racheter AMD ») et variés (cf. « Samsung aurait tenté de racheter AMD »). Néanmoins, Microsoft semble être le meilleur candidat. Il pourrait décider de racheter la division APU ou CPU pour sa console, ce qui priverait Sony de son partenaire. De plus, au vu de ses excellentes relations avec Intel, il obtiendrait sûrement un transfert de la licence x86 plus facilement que les autres entreprises.

Rachat du Radeon Technologies Group

Le scénario qui nous semble néanmoins le plus probable serait le rachat de la division GPU pour, entre autres, sa console. Lorsque nous avions présenté cette hypothèse en juin dernier, nous avions remarqué que Microsoft s’éloignait des activités de production et que le rachat de la division GPU allait à l’encontre de cette stratégie. La restructuration récente a changé les choses. La création du Radeon Technologies Group signifie que l’acquisition des équipes et des brevets est nettement plus simple. Microsoft pourrait donc développer des puces graphiques pour sa console ou autres, et AMD pourrait continuer son activité de fabrication de cartes graphiques en payant une redevance à la firme de Redmond pour les utiliser. Ce serait un changement important de stratégie pour Microsoft, mais Satya Nadella a déjà montré qu’il voulait rompre avec le passé (cf. « Satya Nadella fait le ménage : Stephen Elop quitte Microsoft »). AMD y gagnerait en profitant de ses technologies sans avoir à gérer les dépenses en recherche et développement, entre autres et Microsoft n’aurait que des activités de production minimes.