Accueil » Actualité » Le Silverthorne d’Intel saura faire de l’HyperThreading

Le Silverthorne d’Intel saura faire de l’HyperThreading

Comme prévu, Intel a révélé d’amples détails sur son processeur Silverthorne lors de l’International Solid-State Circuits Conference de San Francisco. On a notamment pu découvrir que ce processeur très basse consommation reprendrait une technologie apparue sur les Pentium 4 en leur temps, et disparue depuis : l’Hyper Threading.

Un dual-core ? Pas tout à fait

Grâce à cette astuce, le Silverthorne apparaîtra à l’OS comme un CPU à deux coeurs, même s’il n’en possède qu’un seul. L’hyperthreading permet par des techniques de partitionnement des ressources du CPU et de réplication des registres d’exécuter deux fils d’instructions (deux threads) en parallèle, là où un CPU monocore ne peut en calculer qu’un seul habituellement. Au temps du P4, Intel prétendait que cette technique délivrait un gain de 10 à 20 % de performances. De fait, de nombreux utilisateurs appréciaient leur P4 pour la réactivité supérieure qu’ils offraient, même si les benchmarks n’étaient pas forcément très parlants. Souhaitons que l’HT soit aussi bénéfique au Silverthorne.

Gestion de l’énergie optimisée

Processeur prévu pour les appareils mobiles, le Silverthorne se doit de minimiser sa consommation électrique. Intel assure qu’elle ne dépassera pas 2 W pour 2 Ghz. En fait, elle sera la plupart du temps inférieure à 1 W grâce à des techniques d’économie sophistiquées. Silverthorne pourra en effet couper l’alimentation de ses différentes unités dès qu’elles ne seront pas utilisées. La précision avec laquelle ce contrôle pourra être effectué sera supérieure à tout ce qu’on a pu voir sur les puces mobiles du fondeur, avec par exemple une alimentation séparée des bus d’adresses et de données, et de nouveaux états de veille profonde.

Intel pense même pouvoir faire baisser la consommation de sa puce à 1 W pour 2 Ghz. En attendant Moorestown, la plateforme succédant à Melow, et dont Intel a dit au dernier IDF qu’elle aurait une consommation 10 fois plus faible ! À suivre…