Accueil » Actualité » Le Snapdragon 810 fait aussi surchauffer Sony

Le Snapdragon 810 fait aussi surchauffer Sony

Image 1 : Le Snapdragon 810 fait aussi surchauffer Sony

Et un de plus ! Le SoC Snapdragon 810 de Qualcomm est décidément trop gourmand en énergie pour les smartphones. HTC l’a appris à ses dépens sur le One M9, LG aussi sur son G Flex 2 – le constructeur coréen est même allé jusqu’à écarter cette puce de son haut de gamme G4, lui préférant un modeste Snapdragon 808. La dernière victime de cette puce mal née est Sony, dont le Xperia Z3+ commence à peine sa carrière commerciale.

Nos confrères de GSMinfo rapportent qu’après quelques minutes d’utilisation intense (par exemple en jeux ou lors de longues séances photo), le Z3+ affiche un message d’erreur précisant que l’application doit être fermée, car la température de l’appareil est trop élevée. Sony reconnaît l’existence de ce mécanisme de protection tout en assurant que ce comportement est « normal ».

Tout ici est affaire de compromis entre chauffe tolérable par les composants, par la main de l’utilisateur et pertes de performances. Sur le One M9, HTC avait livré les premiers exemplaires à la presse avec un firmware trop agressif, causant une élévation de la température dangereuse, mais le fabricant a rapidement corrigé le tir avant la commercialisation, au prix d’une perte conséquente de performance. Sony pourrait appliquer la même recette, mais peut compter sur la coque en verre du Z3+ pour mieux isoler l’utilisateur de la chaleur interne. Dans tous les cas, il y a fort à parier que tous les clients de Qualcomm rongent leur frein en attendant la prochaine génération de puces du constructeur (le Snapdragon 820) ou cherchent des alternatives chez ses concurrents.