Accueil » Actualité » Le spyware open source arrive

Le spyware open source arrive

C'était le 18 avril 2005, le français âgé de 18 ans Nzeka Gilbert aka khaalel publiait sur la liste de diffusion de sécurité informatique

Full-disclosure

le code du premier spyware open source. Nzeka Gilbert aka khaalel est l'auteur du livre intitulé "

La protection des sites informatiques face au hacking

".

Ce spyware, appelé "KSpyware", est un programme malveillant codé en langage perl. Selon l'auteur, son but n'est pas d'aider à la diffusion de spywares mais de montrer la facilité de création de ce genre de logiciels. Il insiste d'ailleurs sur le fait qu'il existe déjà des générateurs de virus, "

alors pourquoi pas de spywares ?

". La version 0.1 de KSpyware permet :

  • de lister les programmes installés sur la machine infectée,
  • de recenser les sites internet visités par la victime,
  • d'obtenir une liste des adresses électroniques du carnet d'adresse d'Outlook Express,
  • de modifier la page principale d'Internet Explorer,
  • d'utiliser le service d'envoi de messages de Microsoft, NetSend, pour spammer d'autres victimes.

Bien que précisant que l'utilisation de spyware n'est pas un bienfait, il souligne que son application est sous licence GNU GPL et qu'il est tout a fait autorisé de copier ou distribuer son code source dans le respect des conditions de réutilisation de la licence de logiciel libre.