Accueil » Actualité » Le Superfetch et l’USB à la rescousse de Vista

Le Superfetch et l’USB à la rescousse de Vista

Pour ceux qui craignent que la future progéniture de Microsoft souffre de poussées de lenteurs, le PDC est le lieu pour vous rassurer. C’est à l’occasion du Professional Developer Conference, que la firme de Redmond vient d’annoncer son Superfetch. Selon les ingénieurs animant la conférence, il s'agit d'une technologie qui va observer les données et applications qui ont été accédées par l’utilisateur durant les derniers mois afin de les pré-charger dans sa mémoire, permettant à Windows d’accroître ses performances. A l'heure actuelle, Windows charge les informations uniquement si elles ont déjà été demandées.

Jim Alchin, un des vice-présidents du département «plateformes Windows» affirme néanmoins que «le Superfetch fonctionnera bien si vous possédez une quantité suffisante de mémoire». Mais combien de mémoire me direz-vous? Là n’est pas la question répond M. Alchin, car même si vous n’avez pas suffisamment de mémoire (remarquez que Microsoft ne s’avance pas sur les chiffres, même si récemment, nous apprenions que 2 Go étaient recommandées), vous pourrez vous servir de votre clé USB. En effet, le Superfetch pourra envoyer ce qu’il souhaite pré-charger sur ce support qui servira de complément à la mémoire virtuelle de Windows. Quid si vous débranchez votre clé? La stabilité du système ne sera pas affectée et les données sur la clé seront cryptées afin de ne pas vous compromettre. Quid de l’utilité de cette solution? C’est ce en quoi nous avons le plus de doute. Les 60 Mo/s de débit théorique de l’USB 2.0 seront-il suffisant pour rendre cette technologie intéressante? Ne faudra-t-il pas une clé USB particulièrement grande pour que ce moyen soit véritablement efficace? L’avenir nous le dira.

Microsoft a annoncé qu’il dévoilera l’existence d’autres super-technologies sensées améliorer les performances de Longhorn tel que la défragmentation automatique du disque dur et une aide visuelle permettant de repérer les goulots d’étranglements.