Accueil » Dossier » Le vrai coût des cartes graphiques haut de gamme » Page 10

Le vrai coût des cartes graphiques haut de gamme

1 : Introduction 2 : Idée de départ 3 : Notre méthode de calcul : explications 4 : Création des profils d’utilisation 5 : Mesure de la consommation 6 : Configuration de test et applications utilisées 7 : Cartes graphiques testées 8 : Consommation minimum/maximum 9 : Consommation : le joueur 11 : Consommation : l’amateur de performances 12 : Consommation moyenne 13 : Conclusion

Consommation : l’utilisateur moyen

Le profil « utilisateur moyen » : une consommation modeste

Nous sommes ici complètement à l’opposé du joueur : cette fois, nous avons été surpris par l’importance des périodes d’inactivité. Les logiciels de bureautique, les jeux pour navigateur et les vieux jeux en 3D n’occupent pratiquement pas les ressources de la carte graphique ; on peut pratiquement se demander quel est l’intérêt d’un tel achat.

Il y a cependant énormément d’utilisateurs qui achètent des produits bien plus puissants que ce dont ils ont réellement besoin, ne serait-ce que pour ne pas devoir les remplacer trop vite. Ceci dit, la faible consommation de ces cartes graphiques au repos signifie qu’au moins, il ne seront pas trop punis par leur fournisseur d’électricité…

Image 1 : Le vrai coût des cartes graphiques haut de gamme

Image 2 : Le vrai coût des cartes graphiques haut de gamme

Conclusion provisoire

La situation est claire : pour ce profil, les bonnes cartes de milieu de gamme suffisent largement pour l’instant et pour le moyen terme. Les cartes haut de gamme n’ont ici aucun intérêt, même si les frais de fonctionnement qu’elles engendrent restent limités en raison de leur faible utilisation : ici même la GeForce GTX 480 n’engendre qu’un surcoût de 19 € sur la facture d’électricité annuelle, contre 9 € pour une Radeon HD 6850. 

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Idée de départ
  3. Notre méthode de calcul : explications
  4. Création des profils d’utilisation
  5. Mesure de la consommation
  6. Configuration de test et applications utilisées
  7. Cartes graphiques testées
  8. Consommation minimum/maximum
  9. Consommation : le joueur
  10. Consommation : l’utilisateur moyen
  11. Consommation : l’amateur de performances
  12. Consommation moyenne
  13. Conclusion