Accueil » Actualité » Le WiGig/802.11ad arrive

Le WiGig/802.11ad arrive

Image 1 : Le WiGig/802.11ad arrive

La guerre du Wi-Fi est en train de se préparer : alors que le 802.11n est de plus en plus courant et remplace le 802.11g, deux successeurs se précisent, ou presque.

Le premier est le 802.11ac, une norme dont nous allons reparler. Elle travaille dans la bande des 5 GHz et permet d’atteindre 1,3 gigabit/s tout en gardant la compatibilité avec le 802.11n. Le second est le 802.11ad, alias WiGig. Cette norme travaille dans la bande des 60 GHz et peut atteindre 7 gigabits/s, de quoi transmettre un flux HDMI sans compression.

Si les deux normes sont dans l’absolu plutôt complémentaires, le 802.11ad ayant une portée limitée et ne proposant pas de rétrocompatibilité directe, on est pourtant sur une confrontation directe : Broadcom soutient le 802.11ac et livre des puces depuis quelques mois, même si on retrouve essentiellement des points d’accès, alors que le 802.11ad est porté par Wilocity, société qui a des partenariats avec Qualcomm Atheros et Marvell, deux gros constructeurs de contrôleurs Wi-Fi.

Actuellement, le marché est fragmenté : Broadcom propose des puces 802.11ad mais un second contrôleur est nécessaire pour la compatibilité avec les réseaux en 2,4 GHz, alors que les solutions de Marvell et Qualcomm Atheros — attendues en 2013 — prendront en charge les 3 bandes (2,4 GHz, 5 GHz et 60 GHz) mais pas le 802.11ac. Enfin, les rares solutions 802.11ad existantes utilisent un contrôleur Wilocity pour le 60 GHz et un contrôleur classique pour le 802.11n…

Comme souvent, ce n’est pas nécessairement la norme la plus rapide ou la plus avancée technologiquement qui gagnera, mais bien la plus pratique pour l’utilisateur final, et à ce petit jeu le 802.11ac a l’avantage d’une rétrocompatibilité partielle. Lors du match entre le 802.11a et le 802.11g, c’est ce dernier qui a gagné grâce à sa compatibilité avec les réseaux en 11b, alors que la norme est un peu moins efficace que la première…