Accueil » Actualité » League of Legends : Tencent désormais propriétaire de Riot Games

League of Legends : Tencent désormais propriétaire de Riot Games

Image 1 : League of Legends : Tencent désormais propriétaire de Riot Games

C’est presque sans un bruit que Tencent, qui avait acquis en 2011 une bonne partie des actifs de Riot Games, vient de s’offrir les parts du studio qui lui manquaient. C’est via un message sur le site de Riot que la nouvelle a été communiquée, et que nous avons pu découvrir les répercussions de ce rachat.

Des changements en interne

Tencent, géant des télécoms chinois, a depuis longtemps déployé une stratégie de diversification vers le marché des jeux vidéo en ligne. Partenaire des débuts de Riot, il avait dès 2008 négocié un accord afin de distribuer League of Legends sur le marché chinois. En 2011, alors que LoL commençaient à attirer de plus en plus de joueurs, et générer des revenus confortables, Tencent a consolidé son partenariat avec Riot en investissant dans le capital de la société, afin d’en devenir l’actionnaire majoritaire. Aujourd’hui, le géant chinois vient de finaliser ce mouvement en achetant les parts qui lui manquaient.

Si ce rachat ne devait a priori avoir aucune répercussion sur League of Legends, qui s’apprête à connaître une année 2016 pleine de nouveautés (cf. « League of Legends : un système pour punir les joueurs néfastes »), c’est en interne qu’interviendront quelques changements majeurs. Les Rioters (employés de Riot) devraient en effet voir leurs conditions de travail s’améliorer un peu plus. L’entreprise, déjà fort bien classée dans le top des entreprises où il fait bon travailler, devrait en effet proposer sous peu des primes de performances « en cash » en lieu et place des actions comme c’était le cas auparavant. Une manière d’inciter les développeurs à travailler d’arrache-pied au succès du jeu. Cette mesure n’arrivera pas seule, car Riot nous informe aussi que les employés bénéficieront d’une couverture médicale de qualité, de programmes d’apprentissages renforcés, ainsi que de frigos toujours emplis d’en-cas.