Accueil » Actualité » L’écran de l’iPad mini Retina manque de couleurs

L’écran de l’iPad mini Retina manque de couleurs

Image 1 : L'écran de l'iPad mini Retina manque de couleurs

Une tablette, c’est d’abord un écran. C’est exclusivement par lui qu’on interagit, sa qualité est donc primordiale ? Alors, puisque vous êtes sans doute nombreux à envisager d’offrir une tablette pour les fêtes, quel modèle a le meilleur écran ?

Pour répondre à cette question, on peut s’appuyer sur les tests très détaillés du spécialiste DisplayMate. Dans son dernier comparatif, ce site analyse les performances de l’iPad mini Retina, de la Nexus 7 2013 et de la Kindle Fire HDX 7. Son verdict n’est pas tendre avec la tablette d’Apple, qui paraît une génération en retard par rapport à ces concurrentes.

La Nexus 7 2013 utilise en effet un écran dont les transistors sont fait de LTPS (Low Temperature Poly Silicon), quand l’iPad mini recourt, soit à une dalle IGZO, soit à une dalle classique a-Si (Silicium amorphe). Or le LTPS est une technologie bien plus performante que le traditionnel a-SI et encore plus performante que l’IGZO. Grâce à elle, l’écran de la Nexus 7 consomme moins (1,8 W contre 3,3 W) et est beaucoup plus lumineux ( 572 cd/m2 contre 414 cd/m2) que celui de l’iPad mini Retina. 

Mais puisque l’iPad mini Retina parvient à assurer une autonomie identique à sa concurrente, ceci n’est finalement qu’un point d’honneur pour les ingénieurs d’Apple. L’iPad a un second défaut qui concerne en revanche directement l’utilisateur : le spectre des couleurs affichées par son écran est bien plus réduit.

L’iPad utilise un rétroéclairage à LED blanches classiques qui ne permettent pas de créer toutes les nuances de l’espace colorimétrique sRGB, la référence pour les utilisations grand public. Il n’en produit que 67 %, ce qui digne des générations passées. Au contraire, la Nexus 7 2013 et la Kindle Fire HDX reproduisent respectivement 103 % et 97 % du sRGB. Mais la Kindle Fire HDX le fait d’une manière plus innovante encore que la Nexus 7. Elle emploie des LED à points quantiques, une technologie développée par Nanosys et encore très peu répandue. Ces Quantum Dots permettent de créer un spectre de couleur étendu avec un excellent rendement énergétique. Malgré une dalle a-Si, très classique, l’écran de la Kindle HDX 7 consomme lui aussi beaucoup moins que l’iPad mini Retina tout en affichant de meilleures couleurs.

Image 2 : L'écran de l'iPad mini Retina manque de couleursSpectre comparé de l’iPad, la Nexus 7 et de la Kindle Fire (source : DisplayMate)

Pour autant, on peut tout de même dire que la tablette d’Apple possède un excellent écran. Sa résolution est excellente, son étalonnage est excellent, sa luminosité est élevée et son contraste aussi. Mais elle pêche nettement par rapport à des concurrentes ayant sautées sur les meilleures technologies disponibles.