Accueil » Actualité » L’entente des opérateurs mobile risque de coûter cher

L’entente des opérateurs mobile risque de coûter cher

Nous vous l’annoncions récemment (voir Les opérateurs de téléphonie mobile s'entendaient), les trois opérateurs de téléphonie mobile français, Orange, SFR et Bouygues Télécom se seraient rencontrés régulièrement afin d’ajuster illégalement leurs tarifs. Les trois opérateurs de téléphonie mobile pourraient donc se voir infliger une amende de plusieurs centaines de millions d'euros par le Conseil de la concurrence pour cette entente, c’est ce qu’affirme le quotidien Les Echos.

C’est jeudi que le Conseil de la concurrence doit annoncer sa décision dans l'affaire surnommée le Yalta des parts de marché. Rappelons que théoriquement, les trois sociétés pourraient être condamnées à une amende allant jusqu'à 10% de leur chiffre d'affaires. Selon le quotidien Les Echos, « Les experts misent sur quelques centaines de millions d'euros au total ». Et, plus intéressant pour les consommateurs, il semble qu’une fois la décision du Conseil de la concurrence rendue, les consommateurs pourront demander des dommages et intérêts. Comme l’écrit les échos, cela risque de coûter fort cher aux opérateurs : « avec un préjudice de 3 euros par mois sur trois ans infligé à une quinzaine de millions de clients, les dommages dépassent théoriquement le milliard d'euros ».