Les 20 plus grands piratages de l’histoire

Image 1 : Les 20 plus grands piratages de l'histoire

Sabotage du gazoduc transsibérien (1982)

Le terme «bombe logique» décrit un code informatique inséré au sein d’un programme dans le but d’entraîner un dysfonctionnement et potentiellement des dommages au système victime de l’attaque. Le terme est né après que la CIA ait planté un malware en 1982 qui a provoqué l’explosion du gazoduc transsibérien Ourengoï–Pomary–Oujhorod. L’incident avait une puissance équivalente à trois kilotonnes de TNT et fut si large qu’il fut repéré par les satellites américains. Selon la CIA, les services américains avaient appris que l’Union soviétique allait voler le logiciel contrôlant le gazoduc à une compagnie canadienne. Les Américains et les Canadiens ont donc volontairement créé des failles de sécurité pour qu’ils puissent prendre contrôle du système une fois le logiciel installé dans le but d’entraîner une pression excessive au sein de l’infrastructure. L’explosion n’a pas fait de mort.