Les 50 meilleurs FPS de tous les temps, jeux et franchises

Battlefield

*Battlefield 1942 (2002)
*Battlefield 2 (2005)
*Battlefield: Bad Company (2008)
*Battlefield: Bad Company 2 (2010) 
*Battlefield 3 (2011)
*Battlefield 1 (2016)
*Battlefield V (2018)

Battlefield 1942 est le premier opus de la série est le moins que l’on puisse dire est qu’il a frappé fort. Se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale, son mode multijoueur était impressionnant et il fut le premier du genre à être sérieusement optimisé pour les processeurs à multiples cores. Il faudra attendre Battlefield 2pour que la série transforme à nouveau le genre avec des cartes bien conçues, un gameplay équilibré et des parties multijoueurs très prenantes. Battlefield: Bad Company 1 et 2 sont aussi devenus des titres cultes avant que Battlefield 3 ne prenne la relève.

Sobrement nommé Battlefield 1 (alors qu’il n’est absolument pas le premier jeu de la série), l’avant dernier épisode de la franchise Battlefield nous propulse dans les affres de la première guerre mondiale. Reprenant les principaux théâtres de cet affrontement (France, désert du Sinaï, Italie, etc.), il mise énormément sur la réalité historique pour plonger ses joueurs dans des combats aussi tactiques qu’haletants. Troupes lourdes ou légères, infanterie ou cavalerie, aviation, tout est là pour proposer au joueur une expérience de jeu complète, assez réaliste et surtout, parfaitement maîtrisée. Une expérience qui montrera aussi, de manière assez réaliste au cours de la campagne solo, les affres de cette guerre. 

Après nous avoir fait revivre le premier conflit mondial en 2016, Battlefield V nous invite à découvrir, ou redécouvrir plus exactement, la seconde guerre mondiale. Encore une fois, DICE nous en met plein la vue avec un jeu qui allie un gameplay aussi exigeant que riche et prenant avec ses batailles à grande échelles, qui permettent de s’affronter jusqu’à 64 joueurs. Pour ne rien gâcher, le jeu tire une nouvelle fois partie des possibilités offertes par le moteur maison pour proposer des graphismes absolument somptueux, qui utilisent notamment les dernières nouveautés techniques, comme le Ray Tracing.