Accueil » Actualité » Les bandes voient l’avenir à plus d’1 Go/s

Les bandes voient l’avenir à plus d’1 Go/s

Image 1 : Les bandes voient l'avenir à plus d'1 Go/sAvec la disparition des cassettes audio puis des VHS, le grand public a perdu l’habitude du stockage sur bande. À vrai dire, les enfants de moins de 10 ans n’ont même jamais dû voir une cassette de leur vie. Mais dans les entreprises, les bandes font de la résistance. Elles sont toujours couramment utilisées à des fins d’archivage. Leur large capacité, leur faible prix et leur grande fiabilité en ont historiquement fait des supports de choix pour cet usage. Mais elles sont de plus en plus concurrencées par les disques durs. Une cartouche LTO-4 contient en effet 800 Go de données (1,6 To en format compressé), une LTO-5 monte à 1,5 To (3 To compressé), alors que les disques durs de 2 To existent et que les 3 To ne sauraient tarder.

Pour ne pas se laisser distancer, les tenants des bandes LTO ont annoncé les spécifications des prochaines générations de bandes, les LTO-6, 7 et 8. La LTO-6 offrira une capacité de 3,2 To et un taux de transfert de 210 Mo/s. Le taux de compression sera amélioré pour atteindre 2,5:1 ce qui permettra d’atteindre 8 To de capacité et 525 Mo/s.

Ces scores augmenteront encore sur la génération 7 (6,4 To et 315 Mo/s en natif, 16 To et 788 Mo/s en compressé) et sur la génération 8 (12,8 To et 472 Mo/s en natif, 32 To et 1180 Mo/s en compressé). Des nombres qui font tourner la tête. Oui, mais voilà : les bandes LTO-4 furent introduites en 2007, les LTO-5 arrivent à peine sur le marché. Si le rythme ne s’accélère pas, il faudra donc attendre 2013 pour voir les LTO-6, 2016 pour les LTO-7 et 2019 pour les LTO-8.

Rappelons que du côté des disques durs, on devrait sans trop de peine (c’est-à-dire en n’utilisant que l’enregistrement perpendiculaire) multiplier par 2,5 la capacité actuelle (de 400 Gbit par pouce carré à 1 Tb), et les chercheurs pensent décupler encore cela (soit 10 Tb par pouce carré ou 50 To par disque 3,5″) grâce aux technologies de Heat Assisted Magnetic Recording et Patterned Media. Reste à voir laquelle des deux technologies prendra l’autre de vitesse.