Accueil » Actualité » Les bénéfices de Lenovo doublent

Les bénéfices de Lenovo doublent

Image 1 : Les bénéfices de Lenovo doublent

Lenovo devient le troisième vendeur de PC au monde avec 12,2 % de parts de marché, passant devant Acer, selon ses résultats financiers portant sur le premier trimestre de son année budgétaire 2012, qui s’est terminé le 30 juin dernier. Le Chinois parle d’un chiffre d’affaires mondial record de 5,9 milliards de dollars (env. 4 milliards d’euros) et un bénéfice de 108,8 millions de dollars (env. 75,5 millions d’euros). Il dispose d’une réserve de cash de 3,6 milliards de dollars (env, 2,50 milliards d’euros).

Les résultats en eux-mêmes sont excellents et ont surpassé les attentes des analystes. Alors que le marché du semi-conducteur est en baisse, Lenovo accroît son chiffre d’affaires de 15 % par rapport à la même période l’année dernière et ses bénéfices grimpent de 98 %, ce qui est impressionant. Ces résultats sont en partie expliqués par la nouvelle stratégie mondiale de la société. Il a racheté l’allemand Medion pour mieux s’imposer en Europe et a crée une coentreprise avec NEC pour mieux attaquer le marché japonais. Il dispose d’une très bonne image de marque et le fait qu’il continue d’offrir des versions grand public de ses machines professionnelles semble porter ses fruits.

Image 2 : Les bénéfices de Lenovo doublentLenovo a néanmoins prévenu que la demande en PC devrait continuer de baisser en raison des problèmes économiques mondiaux. Il doit aussi faire face à la menace grandissante que représente Apple sur le marché chinois. En effet, pour la première fois de son histoire, les ventes d’Apple en Chine ont dépassé celles de Lenovo. Cela inclut tous les produits grand public des deux entreprises. L’écart entre les deux est assez important puisque Lenovo a vendu pour 2,8 milliards de dollars (env, 2 milliards d’euros) sur ce territoire, contre 3,8 milliards de dollars pour Apple. Il faut tout de même souligner les différences comptables des deux entreprises. Les ventes chinoises d’Apple englobent aussi les transactions réalisées à Hong Kong et Taïwan, ce qui n’est pas le cas pour Lenovo qui exclut ces deux territoires. Néanmoins, selon Jenny Lai, une analyste pour HSBC, même en regroupant les ventes hongkongaises et taïwanaises, Lenovo ne rattraperait pas Apple qui connaît un boom spectaculaire dans une région qui a l’habitude de privilégier les constructeurs locaux.

Lenovo conquiert le marché occidental, mais il faut faire attention de ne pas surestimer les chiffres chinois. Cette situation peut très vite se retourner et il serait naïf de tirer des conclusions trop hâtives fondées sur seulement un trimestre.