Accueil » Actualité » Les bénéfices d’Intel stagnent

Les bénéfices d’Intel stagnent

Image 1 : Les bénéfices d'Intel stagnentUn smartphone IntelIntel vient de publier ses résultats financiers pour son troisième trimestre 2013. Son chiffre d’affaires et ses bénéfices stagnent. Ce n’est pas alarmant, mais sa transition vers le monde mobile est inquiétante.

Le chiffre d’affaires est de 13,5 milliards de dollars (10 milliards d’euros) et il a réalisé un bénéfice de 3 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros), ce qui est identique à la même période l’année précédente (cf. « Intel : 3 milliards de dollars de bénéfices, mais des prévisions prudentes »).

Le coeur de l’activité d’Intel est en déclin

Si l’on rentre dans le détail, on remarque que la division PC de la société est en légère baisse avec un chiffre d’affaires de –3,5 %. Le problème est que cette division, qui est principalement composée de ses processeurs et produits destinés aux systèmes informatiques grand public, représente une grosse partie (62,2 %) de son chiffre d’affaires.

Si la firme n’a pas publié des résultats en baisse, c’est parce que ses divisions centres de données, logiciels (McAfee et outils professionnels pour ses architectures) et la vente de NAND ont compensé la baisse des livraisons du marché des PC. Intel affirme qu’il a livré 3 % de plateformes pour ordinateurs portables en moins par rapport à 2012 et 5 % de plateformes pour ordinateur de bureau en moins.

Ses efforts sur la scène mobile ne mènent nulle part pour le moment

Néanmoins, l’aspect le plus inquiétant des résultats, selon nous, est la baisse du chiffre d’affaires de la division en charge de vendre les puces pour tablettes et smartphones, qui a perdu 10 % alors que le trimestre est bercé par la rentrée des classes. Intel a commencé à sortir des puces intéressantes (cf. « L’Atom « Bay Trail-T » d’Intel prévu pour le 11 septembre »), il a commencé à signer des contrats avec certains OEM (cf. « Un smartphone Orange fabriqué par Intel »). Néanmoins, la croissance n’est toujours pas au rendez-vous et Intel qui avait l’air en retard, va vite commencer à être désespéré si la situation ne s’améliore pas.