Accueil » Actualité » Les CPU Intel Cannonlake retardés à 2017, des Kaby Lake pour patienter

Les CPU Intel Cannonlake retardés à 2017, des Kaby Lake pour patienter

Image 1 : Les CPU Intel Cannonlake retardés à 2017, des Kaby Lake pour patienterPremières informations sur les Intel Kaby Lake.

2014 fut une année blanche pour les processeurs Intel ou presque. Incapable de produire en 14 nm avec une fiabilité suffisante, le fondeur fut forcé de retardé ses CPU Broadwell pour la toute fin d’année et le début 2015. Pour occuper le terrain, il sortit des Haswell Refresh, qui n’ont trompé personne. L’histoire devrait malheureusement se répéter en 2016. Intel n’arriverait pas à viabiliser la production en 10 nm (peut-être à cause de l’adoption de transistors InGaAs) et se verrait forcé de retarder les Cannonlake jusqu’en 2017. À leur place, nous aurions droit à des Kaby Lake, qui s’annoncent bien fades.

D’après les quelques bribes publiées par BenchLife.info, les Kaby Lake seraient toujours gravés en 14 nm et fonctionneraient avec les chipsets de la série 100, les mêmes que pour les Skylake. Toute une gamme serait programmée, composée de processeurs Y (TDP de 4,5 W), U (TDP de 15 W ou 28 W), H (TDP de 35, 45 W voire 55 W), S (socket LGA, TDP de 35 W à 91 W). Rien de nouveau sous le soleil, on retrouve cette segmentation dans la gamme actuelle.

Il y aurait tout de même quelques évolutions du côté des GPU intégrés : certains Kaby Lake H posséderaient un GPU GT4 épaulé par 256 Mo de RAM, soit le double du tampon mémoire prévu sur les Broadwell (Iris Graphics Pro 6200) ou sur les Skylake (a priori). Au contraire les Kaby Lake S (pour PC de bureau) dotés du gros GPU GT4 n’auraient plus que 64 Mo de mémoire dédiée, contre 128 Mo sur leurs équivalents Broadwell actuels (les tout récents Core i5-5765C et Core i7-5775C).