Accueil » Actualité » Les CPU Intel Gemini Lake touchés par un bug avec certains logiciels 64 bits

Les CPU Intel Gemini Lake touchés par un bug avec certains logiciels 64 bits

Repéré par Google et Mozilla, il ne s’agirait pas d’un défaut hardware, mais d’un problème lié au microcode. Intel a reconnu le problème.

Un bogue CPU toucherait les processeurs Intel Gemini Lake et causerait de nombreux crashs. Ces derniers surviennent lors de l’utilisation des versions 64 bits de Chrome et Firefox, mais d’autres logiciels sont peut-être concernés.

Image 1 : Les CPU Intel Gemini Lake touchés par un bug avec certains logiciels 64 bits

Pour rappel, les Gemini Lake sont des SoC à faible consommation utilisés sur les appareils mobiles et embarqués. Par conséquent, ils ont une architecture assez différente des puces Coffee Lake ou Cascade Lake par exemple. Ainsi, les pannes dont il est ici question sont circonscrites à cette gamme.

À lire aussi : ECS Liva Q2 : minuscule PC Intel Gemini Lake de seulement 7 cm de côté !

Un problème de microcode

Google et Mozilla enquêtent sur le sujet depuis plusieurs mois et ont proposé une solution de contournement. Elle consiste à passer deux fonctions particulières en 32 octets. Selon les entreprises, le problème a été introduit via une mise à jour du microcode et ne résulterait donc pas d’un souci matériel. Google a partagé un rapport complet ici.

C’est Phoronix qui a initialement partagé cette information, le 5 octobre dernier. Nos confrères de Tom’s Hardware US l’ont reprise et contacté Intel pour avoir plus de précisions. La firme a reconnu le problème et a livré le message suivant : « La fiabilité de nos produits est une priorité absolue pour Intel. Dans un ensemble complexe de conditions micro-architecturales, les utilisateurs finaux peuvent potentiellement subir des pannes d’applications sur des systèmes basés sur les processeurs Intel Pentium Silver et Intel Celeron (nom de code Gemini Lake). Intel a publié une mise à jour microcode à nos clients et partenaires qui atténue ce problème, et travaille avec eux pour le rendre disponible aux utilisateurs finaux ».