Accueil » Actualité » Les CPU Intel Ivy Bridge « 7 W » ont un TDP de 13 W

Les CPU Intel Ivy Bridge « 7 W » ont un TDP de 13 W

Pschiiitt. Voilà en un mot ce que vient de faire l’annonce par Intel de processeurs d’architecture Ivy Bridge ne consommant que 7 W. Le constructeur a en effet savamment entretenu la confusion jusqu’à présent sur ce chiffre. Au final, la publication des fiches techniques des nouvelles puces « 7 W » a permis de confirmer qu’il s’agit en réalité d’une nouvelle mesure, le SDP, Scenario Design Power.

Ivy Bridge série Y Fréquence (base/turbo) Nb. Coeur/Thread Cache GPU Fréq. GPU (base/turbo) TDP SDP
Pentium 2129Y 1,1 GHz 2/2 2 Mo Intel HD Graphics

350 MHz / 850 MHz

10 W

7 W

Core i3-3229Y 1,4 GHz

2/4

3 Mo

Intel HD Graphics 4000

13 W

Core i5-3339Y 1,5 GHz / 2 GHz
Core i5-3439Y 1,5 GHz / 2,3 GHz
Core i7-3689Y 1,5 GHz / 2,6 GHz 4 Mo

Vous pouvez-voir dans le tableau ci-dessus le détail des caractéristiques des processeurs Ivy Bridge « série Y ». Leur TDP est de 13 W, à l’exception du moins puissant dont le TDP est 10 W. Quel est donc ce SDP qui permet à Intel d’annoncer 7 W ? Très probablement une mesure de la dissipation thermique typique dans le cadre d’un usage « normal » du processeur. Le TDP reste lui la puissance maximale dissipée par le processeur lorsque tous ses coeurs (CPU et iGPU) sont sollicités. Le SDP implique également une température de fonctionnement maximum de 80 °C.

La nouvelle gamme Y est donc bien loin d’être une révolution, le gain en TDP par rapport au CPU pour Ultrabook n’est que de 4 W. En pratique, le gain d’autonomie permis par ces puces devrait être très limité. Microsoft, par exemple, qui utiliserait un de ces CPU pour sa tablette Surface Pro a reconnu qu’elle n’offrirait que 4 h d’autonomie. Haswell sera-t-il la solution ? L’augmentation de la complexité de ces CPU (et de leur GPU) ne sera pas compensée par une diminution de la taille des transistors, il ne faut donc pas s’attendre à une vraie diminution du TDP. Le SDP lui pourra baisser grâce à des mécanismes d’optimisation de la consommation plus efficaces. En pratique, le gain sera donc notable, puisque les tablettes ou PC portables sont le plus souvent en état de veille.