Accueil » Actualité » Les débuts du Wireless USB

Les débuts du Wireless USB

Artimi, une société américaine de Santa Clara, vient de dévoiler la puce WiMedia gérant à la fois le Bluetooth 3.0 et le Wireless USB (USB sans fil en bon français). L’Artimi A-150 est donc destiné à démocratiser ces interfaces dans divers périphériques. La firme parle d’un débit de 480 Mbit/s pour un ajout de seulement 60 mW. Pour les anciens périphériques n’intégrant pas la puce d’Artimi, on nous assure que des adaptateurs venant se brancher sur la prise USB de l’appareil, apparaitront sur le marché afin de bénéficier du WUSB ou Bluetooth 3.0 sur n’importe quel périphérique. L’A-150 est aussi un processeur programmable capable de contenir les pilotes nécessaires à son fonctionnement. Cela devrait permettre de facilité son utilisation et sa reconnaissance par un PC. Enfin Artimi précise que sa puce peut être utilisée avec le kit de développement d’Intel pour périphérique. La production de masse de l’A-150 devrait débuter à la fin de cette année. On parle d’un prix de l’ordre de 15 $ par puce mais Artimi estime que le prix pourrait baisser à 5 $ en 2009 alors qu’il envisage la livraison de 200 millions d’unités à cette période.

Le « Wireless USB Promoter group », composé de Agere systems, Hewlett Packard, Intel, Microsoft, NEC, Philips et Samsung, parle de transferts pour le WUSB de 480 Mb/s pour une distance de trois mètres et de 110 Mb/s à dix mètres. Ces débits faramineux sont rendus possibles grâce à la technologie « Ultra Wideband », qui permet en outre de connecter jusqu’à 127 périphériques sur le même PC. De plus, le WUSB sera rétrocompatible avec l’USB filaire grâce à un adaptateur externe. Sans aucun doute, le Wireless USB a de sérieux arguments pour prétendre remplacer son successeur câblé.