Accueil » Actualité » Les disques durs battront les SSD en 2020

Les disques durs battront les SSD en 2020

Image 1 : Les disques durs battront les SSD en 2020Si vous nous lisez régulièrement, vous avez pu constater que nous parlons beaucoup de SSD, cette nouvelle génération de « disques durs », utilisant comme support de stockage, non plus des plateaux magnétiques mais de la mémoire Flash. Très performants, les SSD sont annoncés par certains comme les remplaçants à moyen terme des disques durs magnétiques. Que nenni répondent deux chercheurs de l’université Carnegie Mellon.

14 To pour 40 $

Pour le professeur Mark Kryder et son thésard Chang Soo Kim, aucune des 13 technologies de stockage de masse en cours de développement aujourd’hui ne pourra dépasser les disques durs avant 2020. À cette date – si la capacité des disques durs magnétiques continue de croître au même rythme que ces dernières années – on connaîtra des disques durs au format 2,5″ de 14 To qui coûteront 40 $. La mémoire Flash de son côté butera contre le mur de la miniaturisation de ses circuits et ne pourra plus voir sa densité augmenter.

PRAM face à STTRAM

Deux technologies pourraient cependant s’approcher du coût au téraoctet des disques durs : la PRAM et la STTRAM. La PRAM utilise la capacité d’un verre chalcogénure à passer d’une structure amorphe et désordonnée à une structure cristalline pour enregistrer des informations binaires. Déjà produite par Numonyx (coentreprise entre Intel et STMicro) et par Samsung, la PRAM promet d’atteindre des densités comparables à celle des disques magnétiques. Son défaut serait une consommation électrique trop importante. La STTRAM (Spin Transfer Torque RAM), ou RAM à couple de transfert de spin, est très prometteuse. Elle réclame très peu d’énergie, et pourrait, si les chercheurs parviennent à empiler plusieurs bits par cellule, offrir des densités similaires aux disques durs. Rendez-vous en 2020 ?